2011

Réfléchir aux enjeux des dernières réserves foncières

DE LA PEDAGOGIE POUR PASSER D'UN URBANISME D'OPPORTUNITE A UN URBANISME MAITRISE
-
Le territoire communautaire de la CUB a adopté de nouveaux objectifs de population et de desserte par les déplacements urbains. Carbon-Blanc en fait partie, et doit, à ce titre, anticiper sur les nouveaux enjeux qui se présentent lors de cette étude : enjeux de paysage, enjeux de mobilité, enjeux de densité, enjeux de vieillissement…
Proposition d’un projet fondé sur :
- la qualité des espaces publics
- la coexistence d’habitat et activité

Réaménager le site de l'hôpital

UNE RECONVERSION S'APPUYANT SUR L'EXISTANT
-
Avec 75 000 m² de plancher et 8,5 hectares construits sur la presque totalité du site, le Centre Hospitalier de Saint-Nazaire est l’un des point le plus haut de la ville, d’où l’on peut voir l’estuaire, la Brière, et tous les quartiers de la ville…
Il s’agit donc d’un terrain stratégique pour la ville, et qui plus est situé au centre de nombreux équipements (la cité scolaire, la plaine des sports, le parc paysager, le bois d’Avalix, l’étang du bois Joalland…).

Renforcer le centre bourg pour assurer son développement

ELABORER UN PROJET D'AMENAGEMENT ET UNE STRATEGIE FONCIERE
-
L’étude a eu pour but de déterminer une stratégie foncière pour redynamiser le centre bourg du Barp. Il s’agit donc de définir des réserves foncières, mais également de valoriser les espaces de centralité et de convivialité urbaine (espaces publics, équipements publics, commerces et services) tout en travaillant les connexions interquartiers.

Renforcer l'urbanité autour du tramway

LE LONG DU TRAMWAY
-
L’avenue Camille Pelletan constitue aujourd’hui une limite claire entre 2 territoires distincts :
- un territoire de logements collectifs et de commerces en phase de désuétude
- un territoire de logements individuels générant une ambiance plus résidentielle.
L’objectif est de valoriser ce territoire le long du tramway par une intervention sur l’espace public, sur les programmes des têtes d’îlots et sur les polarités commerciales.
Le projet propose donc:

Habiter 80 Ha autour de bassins

LA VILLE / NATURE, UN BESOIN, UNE RÉALITÉ
-

Les voiries déterminent des îlots habités
Les voies dessinent une « trame » ou maillage urbain. Elles sont hiérarchisées et calibrées en fonction de leur usage futur (cycles, piéton, bus, autos, etc.) et sont en cohérence avec la trame de Saint-Nazaire.

Un nouveau paysage habité près des bassins
Un paysage est structuré par le relief naturel des bassins de Guindreff et par un nouveau réseau d’espaces publics reliés entre eux et au territoire.

Site de la Béchade, Bordeaux

TANGRAM URBAIN
-
Ce projet de logements sociaux est implanté dans un quartier au tissu urbain très lâche. Plutôt qu’un unique édifice monolithique, nous avons privilégié un type de fragmentation en trois entités bâties qui, cependant, sont liées intimement par un socle pour ne constituer qu’un volume unitaire, lisible comme tel dans son identité fédératrice.

Îlot centre 1, Génicart, Lormont

OPERATION ANRU
-
Cet ensemble de logements locatifs s’insère dans un projet de renouvellement urbain mené par la commune de Lormont sur le site de Génicart.
Les 37 logements représentent la première tranche d’un programme de logements sociaux.
Les logements sont répartis sur un collectif en r+4 et des petits collectifs en r+2, dont l’implantation et les volumétries créent une façade urbaine sur la future voie d’entrée de Génicart avec des perspectives sur un jardin central.

Souscrire à RSS - 2011